SAMEDI 28 MARS : IL N A PAS MANQUE GRAND CHOSE !

30 mars 2009 - 12:00

Cette journée nous amenait à un déplacement au CHU AMIENS qui jouait simplement pour... une place en finale du Championnat de France. Avec une équipe encore une fois remaniée, nous allions dans le pays Picard qui ne réussissait pas trop à l'ASC ...

Les derniers déplacements de l' ASC à AMIENS n'avaient pas laissé que de bons souvenirs : 8 à 0 puis 9 à 0.... Le décor est planté ! Surtout que nos adversaires du jour jouaient pour une qualification en finale de Championnat de France !

Les absences diverses et variées obligeaient à remanier encore une fois le groupe.

Devant un public venu nombreux, les premières minutes de la rencontre furent difficiles. Il est clair que les intentions du CHU Amiens étaient de tuer le match rapidement et de se faciliter la gestion de cette opposition. Une organisation bien assimilée par les joueurs qui respectaient avec application les tâches individuelles et collectives, une volonté collective de défendre, un peu de réussite nous permettait de courber le dos sans craquer. Dès la 6’, sur un jeu dans le couloir droit, Lemaire débordait et adressait un centre à Leraille qui croisait qui trouvait le poteau gauche de Moussa. Les deux internationaux avaient, en quelques touche de balle, mis le tempo de cette rencontre. Dans la minute qui suivait, une partie de billard devant notre but montrait toute la détermination et la volonté que nous affichions, jusqu’à Jérémy qui sauvait sur la ligne ! Le premier tournant du match interviendra à la 9’ ou sur un ballon de  Jo, David passait devant le défenseur pour entrer dans les 16 mètres et se trouver en duel avec le gardien. Le défenseur accrochait David qui s’écroulait dans la surface sans que l’arbitre ne bronche ! Delecroix nous posait quelques soucis (et nous le savions) dans son couloir droit par sa vivacité, sa vitesse et la fréquence des efforts fournis. A la 12’, après un relais avec Morel, il s’infiltrait dans les 16 mètres pour armer une frappe croisée qui ne laissait aucune chance à Moussa. Des regrets sur cette séquence de jeu qui débute par une faute sur Jo non sifflée et notre  absence dans le jeu durant quelques secondes après discussion avec l’arbitre : cela fera 1 à 0 avant la fin du premier quart d’heure.  Mais au fur et à mesure du temps, nous conservions mieux et plus longtemps le ballon. Sa possession s’équilibrait. A la 22’, sur un coup franc excentré de Seb côté gauche, sa transversale arrivait au second poteau sur David qui donnait un bon coup de tête qui passait tout près du but alors que le gardien semblait battu. 3’ plus tard, un BON enchaînement naît côté gauche par Jérémy, Jo et David. Ce mouvement allait jusqu’à Samy qui adressait un centre appliqué et fuyant au second poteau qui ne trouvait pas Jean, pourtant bien lancé !  A la demi-heure de jeu, un ballon sortait vite de notre défense et, par un travail à 3 entre Jo, Jean et Fabrice, Jean concluait par un centre violent devant le but sorti difficilement par la défense en corner qui ne donnera rien. Nos manifestations offensives  nous amenait à trop de largesse dans notre marquage à la 34’ : sur un ballon sur le côté droit de notre défense, Gardel partait dans le dos de Fabrice pour aller jusqu’à la ligne de but et centrer pour  Leraille qui reprenait de volée. Moussa repoussait dans un premier temps sur Lemaire mais ne pouvait rien sur la seconde frappe de Lemaire, devant les 6 mètres, qui trouvait l’espace dans un trou de souris. 2 à 0 à la 34’ : dur ! Mais nos qualités morales nous permettaient, suite à un bon travail conclu par un centre sur la gauche de David, à Jo d’être à la conclusion dans les 16 mètres et de glisser le ballon entre les jambes du gardien. 2 à 1 : tel sera le score à la mi-temps.

 

La seconde  mi-temps allait voir les premières minutes tout à notre avantage : les joueurs du CHU paraissaient empruntés dans leur jeu, bridés par notre système et notre comportement ou nous paraissons de plus en plus à l’aise.  Hélas, à la 55’, sur un ballon en profondeur, Moussa jaillissait face à l’attaquant Picard venu à sa rencontre, et en dehors de sa surface, alors qu’il avait l’intention de jouer le ballon au pied, il touchait malencontreusement le ballon de la main. L’arbitre sanctionnait très durement notre portier et l’équipe toute entière par une main, certes réelle, mais qui dans l’esprit du jeu ne méritait pas cette sanction suprême sur cette rencontre. Et encore moins sur notre Championnat de Ligue de Paris ou nous allons être plus que pénalisé ! David prenait les gants et s’imposait avec brio sur le coup-franc tiré avec un rebond qui ne  le perturbait pas ! Réduits à 10, nous posions tout autant de problèmes qu’auparavant à nos adversaires sans qu’eux se montrent plus dangereux que ça. Une défense très solide, un milieu de terrain très productif, un bloc qui remonte bien pour épauler les joueurs qui peuvent apporter le danger devant avec Samy et Jean qui auront fait preuve de courage , mais aussi d’intelligence dans le jeu : la partition paraissait bien huilée. Un coup franc de Khaled de près de  30 mètres passait au dessus, imité par Jean qui frappait de 25 mètres au dessus également. Luc, Christophe et Guy remplaçaient respectivement Nico, Samy et Jean et rentraient tout de suite dans le match. A la 77’, Briançon, latéral gauche, recevait un second carton jaune synonyme de retour aux vestiaires. La rentrée de joueur expérimenté se faisait, pendant que le jeu reprenait ( !?), sans qu’il soit accompagné par un dirigeant, et « craquait » en passant devant notre banc avec une attitude complètement déplacée. On sentait que l’on pouvait revenir au score, mais à 5’ du coup de sifflet final, Delecroix après une première feinte de frappe sur David, scorait à l’intérieur des 6 mètres sans que notre portier puise faire quoique ce soit. Nous en resterons sur ce score et retiendrons que nous avons plus que jeu égal face à un adversaire qui va jouer le 6 juin la finale du Championnat de France face à Nicollin Montpellier.

Bravo à tous les joueurs, courageux, généreux, appliqués  qui méritaient plus avec une mention particulière à David, attaquant isolé en 1ère mi-temps et jusqu’à la 55’ puis gardien consciencieux : à son image, une équipe entière qui a fait preuve de caractère, comme il l’avait été demandé.

Nous étions venus paour ramener quelque chose et nous en avons été tout proche : un nul aurait pû être le résultat de cette rencontre ! En tous cas, nous n'aurons plus la peur de nous déplacer à Amiens !   

 

 Il va falloir se tourner vers le championnat de Paris ou nous allons  vivre 2 matchs importants, sans notre gardien Moussa : nous partirons donc avec un plus en moins ! Rien ne nous sera donc épargné cette saison !

En espérant, que cette situation ne nous pénalise pas trop dans le décompte final.

 

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 26 Joueurs
  • 3 Supporters

BIENVENUE SUR NOTRE NOUVEAU SITE OFFICIEL !

BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DE L'ASC !

Venez souvent nous rendre visite, les mises à jour seront fréquentes !

1000ème visite 

le 17 octobre 2008...

50 000ème visite

le 30 novembre 2012

100 000ème visite

le 23 novembre 2013